05 novembre 2014 Le harcèlement à l'école : parlons en !

Hier pendant que je traînais sur youtube afin de finaliser une de mes vidéos (je vous en parlerais dans un prochain article), je suis tombée sur la chaîne d'Enjoy Phœnix que j'aime particulièrement.

C'est ainsi que l'une de ses vidéos m'a particulièrement interpellé et touché car je me suis senti vraiment concernée. Dans mes souvenirs "la mouette" avait déjà un billet à ce propos. Il s'agit bien du harcèlement à l'école !

Comme le dis Marie dans sa vidéo ce n'est pas un problème qu'il faut continuer à prendre à la légère c'est pourquoi je me suis dis que moi aussi il fallait que je vous fasses part de mon témoignage.

 

Le harcèlement au Lycée | Mon histoire et mes solutions !

Pour moi cela c'est passé sur mon année de seconde ! Pour que cela soit plus pratique je vivais chez ma grand mère durant la semaine car elle habite dans la même ville que mon lyçée. Ce qui n'est déjà pas simple, c'est qu'à 15 ans je n'étais jamais avec mes parents et mon petit frère. Et pour couronner le tout, j'étais interdit de sortir voir mes amies le week-end (pour soit disant que je soit à fond dans mes études).
J'arrivais dans un nouvel établissement où je ne connaissais absolument personne en plus de ça.


Au début ça se passait bien, je m'étais faites des amies. Une en particulier même. Mais au fil de moi je sentais les regards sur moi, les remarques rabaissantes, la méchanceté gratuite, les moqueries...


Arrivée aux vacances de février ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Je devenais un pestiférée, ma seule vraie amie préféra rester avec les filles qui m'en foutais plein dans la figure.


C'est ainsi que je dût me créer cette carapace. Au retour des vacances je passais mes inter-classes dans les couloirs, quand je marchais je baissais ma tête tellement j'avais honte de ce que j'étais car bien sur j'étais persuadé que tout ce qu'on me disais était vrai. J'ai totalement perdu confiance en moi, au point de perdre mon petit ami. Je rentrais le soir et me vengeais sur le pot de nutella. Cette année là je pris entre 5 et 10 kilos.
Puis est venu le jour où je craque dans les bras de ma mère.. C'était vraiment très dur ! Les grandes vacances arrivèrent, je pu décompresser et j'avais complètement oublier les problèmes lié au lycée.


Mais il fallait bien que je reprennes l'école un jour ou l'autre, la dernière semaine des vacances je perdu tout appétit tellement je recommençais à être angoissé par la rentrée. J'avais plus de tanisons, mon père me remonta tellement les bretelles que je m'en souviens encore...


Il ne fallait pas que ça continu, cette année là j'arrêtais de vivre chez ma grand mère. Le rythme allait être difficile mais c'était bénéfique. En plus de ça je me repris en main : j'arrêtas de rester dans mon coin et alla vers un groupe de fille qui ne m'avais jamais rien reproché. Je changea aussi d'attitude.
Et c'est comme ça que d'un seul coups tout se fit oublié. Le côté ironique de la chose c'est que maintenant les filles qui me méprisait le plus sont celles avec qui j'ai gardé le plus de contacte.


Je peu être fière d'avoir réussi à m'en sortir seule, mais je ne pourrais pas vous dire que j'en sort sans aucunes séquelles. Depuis j'ai plus confiance en moi, je suis toujours à me dénigrer et à avoir peur du regard des autres... On m'a toujours dis que les années lycée son les meilleures mais moi ça n'a pas été le cas !

Si vous êtes touché par ce genre de problèmes parlez en à votre prof titulaires et à votre famille. Si rien ne s'arrange prenez rendez vous avec le CPE mais surtout ne restez pas dans votre coin à vivre les méchancetés des autres.

J'espère que mon témoignage pourra en aidé certains et si vous avez besoin d'en parler il ne faut surtout pas hésité car le harcèlement à l'école c'est grave !

Posté dans : Actualités
Tags :





Réactions

Cliquez ici pour participer à la discussion...




« Accueil